CapAffiliation

Elle démissionne de chez Subway, histoire choquante !

CapAffiliation

Intro

Quand on travaille chez des restaurateurs, on côtoie pleins de gens de différentes catégories et on doit savoir gérer le stress. On doit savoir se débrouiller au moment de l’heure de pointe et surtout savoir agir dans des moments extrêmes et qui sortes de l’ordinaire.

ARB
Normalement, le nom du restaurateur très connu doit non seulement mettre l’accent sur la qualité de manger mais aussi sur son personnel et l’hygiène et ceci pour ne pas perdre de notoriété et par la suite le nombre de sa clientèle. Ce qui s’est passé chez Subway est vraiment horrible vis-à-vis d’une employé qui a juste voulu aider un sans abri. Voici ce que cette jeune fille a raconté

subway-1lune

Une employé aide un sans abris sans le consentement de son patron

Une jeune fille qui travaillait chez Subway confesse ce qui l’a poussé à démissionner. Elle raconte :

ARB
« Il y a quelques mois, je travaillais chez Subway mais j’ai fini par démissionner et voici ce qui m’a poussée à le faire : Un sans-abri est venu un jour pour acheter un sandwich. Il a demandé si le sandwich lui coûterait plus de 10$, un de mes collègues lui a répondu que non. Lorsqu’il a voulu payer, il a commencé à chercher frénétiquement son argent, et avec la honte qui se lisait sur son visage, il a dit qu’il ne pouvait pas le trouver et s’apprêtait à partir. Mais je l’ai appelé pour lui dire que je paierai pour lui, j’ai donc pris ma carte crédit et j’ai payé pour un repas complet pour cet homme, sans rabais. Il me remercia encore et encore. Une personne qui faisait la queue me félicita pour la gentillesse de mon geste. Lorsque tout le monde est parti et que j’étais en train de nettoyer, mon manager est venu me réprimander, en m’ordonnant de demander aux personnes qui ne peuvent pas payer leur repas de quitter le restaurant. Je lui ai donc expliqué que je n’allais pas laisser le sans-abris mourir de faim, qu’il faisait plus de 40 degrés à l’extérieur et qu’il était probablement épuisé, déshydraté, et avait très faim.

Suite et fin de l’histoire

J’étais vraiment choquée car je n’aurai jamais imaginé avoir des ennuis en essayant d’aider une personne dans le besoin.

ARB
Les propriétaires et les superviseurs de la société me disaient constamment que l’entreprise est faite pour les gens et pour les rendre heureux, mais je suppose que les sans-abris ne sont pas considérés comme des gens, donc j’ai démissionné une semaine plus tard. »

Inscrivez-vous

pour recevoir les derniers post de BeepPost

CapAffiliation

Ajouter un commentaire